20 décembre 2017 Eloise

Je suis un amateur de gadget en cuisine. J’apprécie d’autant plus me faire de bon petit plat accompagné d’un bon cocktail. C’est pourquoi, je conseille fortement à tout le monde d’avoir un shaker chez soi pour se faire un petit plaisir de temps en temps.

Que fait le shaker ?

Comme pour les barmen professionnels, il permet de faire de bon cocktail. Il garantit le mélange des ingrédients afin de donner une boisson qui suit les désirs de tout un chacun. Les liquides, qui ne s’homogénéisent pas naturellement, se mélangent assez bien avec cet accessoire. Ainsi, nous ne sommes plus en présence d’une juxtaposition d’ingrédient à la manière d’un tiramisu mais bien en présence d’un mélange de liquide uniforme.

Le cobbler shaker : pour s’initier au cocktail

Dans le commerce, il existe trois types de shaker. Le premier, et le plus vendu, est le Cobbler shaker. C’est un trois pièces très maniable. Il reste assez esthétique et très fonctionnel notamment grâce à son filtre à glaçon qui ne laisse pas passer les gros morceaux lorsque le cocktail est versé dans un verre. Je le conseille fortement à toutes personnes qui veulent s’initier à l’art du cocktail et au métier de barman.

Le Boston shaker et le continental shaker : pour une utilisation plus professionnelle

Le Boston shaker est très certainement l’ancêtre de tous les modèles de shaker. Il a été créé vers le 19ème siècle au pays de l’Oncle Sam. D’une conception simple (deux pièces qui s’emboitent de manière hermétique), il est par contre légèrement un peu plus grand que le Cobbler. Par conséquent, il nécessite une plus grande agilité des mains pour être manié à la perfection. Le continental shaker quant à lui, du fait de sa silhouette assez élégante, se fait aussi appeler French shaker. Comme le Boston shaker, il est très prisé par les professionnels. Mais, il nécessite quand même quelque temps d’adaptation.