8 janvier 2017 Eloise 0Comment

Quand le repas est riche et succulente, le noble breuvage le souligne avec son expression et sa noblesse. Et quand le plat se distingue par sa légèreté et sa fraîcheur, le cru le sublime avec son charme et sa finesse. Pour la succession, le vin de l’année est servi avant le vieux vin, le léger avant le corsé, le doux avant le sec et le blanc avant le rouge. Ainsi, je pense qu’il faut veiller à ce que les plats servis permettent de respecter cet accord vertical. Il faut également limiter le nombre de vins servis pendant un repas. Mais qu’en est-il du vin pétillant ?

Il constitue un parfait breuvage

Le vin pétillant dispose des ses propres qualités qui séduisent bon nombres d’amateurs. Personnellement, je trouve qu’il est facile à déguster, doux, léger et moins exigeant. Il faut toutefois faire la différence entre vin mousseux qui est plus riches en gaz et proche des champagnes et le vin pétillant qui est caractérise par une légère effervescence avec des fines bulles. Le vin pétillant est un excellent breuvage pour des retrouvailles conviviales.

Il concilie les goûts

Le vin pétillant est friand et désaltérant. Ce qui fait que c’est une excellente boisson à siroter pendant des heures en remplacement de la bière ou des cocktails. Il se boit également très fraiche (6°C en apéritif et 8 à 10 °C en accompagnement) et sa teneur en alcool modéré le permet d’être toléré par grand nombre de personnes.

Il s’adapte à toutes les situations

Le vin pétillant est à la fois simple et élégant. C’est l’accompagnement parfait pour un brunch ou une soirée entre amis. Ce type de vin permet aux convives de ne pas changer de boisson de l’apéritif avec amuse-gueules jusqu’au dessert avec de la sucrerie et pâtisserie. Il peut être dégusté aussi bien avec des savoureux plats légers et simplistes comme les pâtes, les risottos, etc.